La parole à trois jeunes mamans…

Maimouna (25), Stella (33) et Wissal (23) suivent en ce moment un parcours d’intégration conçu sur mesure pour les mamans peu scolarisées. Outre des cours d’orientation sociale, elles bénéficient d’un soutien à l’éducation et apprennent leurs premiers mots de néerlandais. Et leur enfant ? Il les accompagne tout simplement !

Qu’en pensent les mamans ? Qu’ont-elles déjà appris jusqu’à présent ? Comment envisagent-elles l’avenir ?

Maimouna

laaggeletterde moeder"Je viens de Guinée et je suis le parcours d’intégration avec ma fille. Au début, elle pleurait beaucoup et j’étais la seule à pouvoir la consoler. Mais, au contact des autres mamans et enfants, elle a aussi gagné en indépendance : maintenant, je peux facilement la laisser jouer seule. Le parcours d’intégration m’a déjà beaucoup apporté. Par exemple, je sais maintenant comment je dois trier les déchets. Bon m’a aussi aidée à trouver une crèche pour ma fille. J’espère pouvoir suivre une formation tandis qu’elle sera à la garderie."

Wissal 

laaggeletterde moeder"Je viens du Maroc. Je suis arrivée en Belgique il y a quatre ans. Mon mari et moi n’avons pas de famille ici et nous sommes livrés à nous-mêmes. Je suis très contente de pouvoir suivre le parcours d’intégration avec mon plus jeune fils. Le contact avec les autres mamans augmente ma confiance en moi : je sais maintenant que je ne suis pas la seule sans diplôme. Qu’est-ce que je trouve le plus intéressant ? Les conseils que nous recevons sur l’éducation. Je me sens plus sûre de moi en tant que maman et j’ose maintenant mettre mon fils à la crèche, chose que je n’ai pas faite avec mes deux enfants plus âgés. J’aimerais à l’avenir obtenir mon diplôme de l’enseignement secondaire."  

Stella 

laaggeletterde moeder"Je suis une maman congolaise de trois enfants. Pour moi, c’est vraiment pratique de pouvoir venir au cours avec mon plus jeune d’un an et demi. Je me sens beaucoup plus indépendante : nous nous sommes rendus par exemple avec le groupe à la gare et notre enseignant nous a montré comment nous devions acheter un billet, comment nous pouvions déchiffrer les heures et les voies. En outre, j’apprends mes premiers mots de néerlandais. Comme ma fille plus âgée va maintenant dans une école néerlandophone, il est important que je comprenne la langue. Comment j’envisage l’avenir ? Je veux pouvoir écrire mieux afin de pouvoir suivre des études de puéricultrice." 

Rebeca

Rebeca rêve de travailler dans le secteur des soins de santé

Lorsque Rebeca a décidé de suivre un programme d’intégration, un tout nouveau monde lui a ouvert ses portes.

Hassib keuken

Comment Hassib a pris le goût

Hassib était policier en Afghanistan. Maintenant, il est au four à l’Alcantara, le café du centre communautaire Pianofabriek.

Le prochain cours d'intégration gratuit en français commence le 19/04/2021.